Mairie : le rendez vous à la mairie a été infructueux. "On vous rappelera".

Police : Les policiers en faction pour nous surveiller ont prévenu les indignés présents qu'ils "n'attendent qu'une chose, c'est qu'on pose des tentes pour pouvoir les éclater". Bravo messieurs.

Plusieurs indignés, dont certains n'avaient pas été controlés depuis des années, l'ont été ces jour ci et pas toujours à proximité du camp. La police fait ses petites fiches, la démocratie surveille ces citoyens.

Camp : Le camp a subi des dégats cette nuit.  Les panneaux et carton ont été arrachés. Hier matin, deux jeunes d'Amiens sont venus nous pour nous voir, le camping était presque vide, ils ont été aggréssés et menacés par un mec armé d'un cric. Réaction de la police qui nous surveille en permanence : aucune bien sur.

Un des sans abris présent nous demande d'être la le plus souvent possible, de pas les laisser tomber.

Concert : premiers contact pris pour organiser un concert de soutien.

 

Film : Tristan, qui a réalisé le clip pour la journée internationale du 19 juin aimerait faire un court-métrage du mouvement. Il demande donc à tous de filmer un maximum quand c'est possible et de lui donner une copie.

Agenda

Samedi 11 juin :

- 10h30 à Sebastopole: manif sortir du nucléaire. On ne tracte pas, on soutien. Par contre, un petit signe, une petite inscription 'indgnés' n'est pas de refus.

- 14h00 : on refait le flashmob "code barre". rendez vous à 14h00 place richebé pour répéter puis flashmob. Venez habillé de noirs

- soir : repas-récup pour dénoncer le gaspillage.

Dimanche 12 : lecture ouverte dimanche à 15h00.

Vendredi 17 : journée de soutien aux indignés marocains (mouvement du 20 février) à Lille et manif devant le consulat.

Dimanche 19 : Journée de manifestation internationale

- possibilité d'un atelier "communication non-violente"

- contact avec la ligue des droits de l'homme pour qu'ils participent

Vendredi 24 : La question de monter à Paris pour la manifestation devant TF1 puis au diner du siecle à été proposé. Aucune décision prise mais ca peut s'organiser entre ceux qui sont d'accord.

 

Autres propositions : une personne a proposé des idées de flashmob pour dénoncer les 6400 licenciements possibles chez peugeot, l'affaire Lagarde-Tapis et les frégates de Taiwan. Mais elle est parti en colere je n'ai pas compris pourquoi alors qu'on discutait de la possibilité de faire 'ses' actions et celles qui étaient déjà prévues, selon notre nombre et les disponibilité de chacun.