DEMANDES DE MINIMAS

 

 

http://acampadabcn.wordpress.com/demandes/

 

A Barcelone, en réunissant la sagesse et les apports de centaines de personnes, sont en train de s'écrire collectivement divers documents de travail qui parlent des différents niveaux sur lesquels nous allons intervenir pour obtenir le changement.

Ce sont tous des documents ouverts en modification et amélioration constante.

 

Celui-ci est l'un d'eux.

 

Avec l'intention d'ajouter à celui-ci des documents plus concrets et spécialisés, se sont créées des sous-commissions de contenu.

 

Nous sommes en train de changer le monde. Complètement.

 

Alors que des politiques qui ne nous représentent pas sont toujours là, titubant et légiférant sur nos vies. Aussi nous leur écrivons ici quelques mesures qu'ils peuvent comprendre facilement et dont nous exigeons l'application immédiate. Nous serons dans la rue jusqu'à les obtenir.

 

Attention ! Ceci est un document de minimas. En réalité ce que nous voulons est beaucoup plus important.

 

Aussi nous le ferons savoir aux maires et mairesses et aux conseillers municipaux qui ont été élus le 22 mai dernier.

 

Nous leur demanderons point par point ce qui suit, en commençant par le point 1

 

1 – PLUS DE PRIVILÈGES POUR LES POLITIQUES, EN COMMENÇANT PAR BARCELONE :

 

  • Réduction drastique du salaire des politiques en le ramenant au salaire moyen de la population;

  • Suppression des privilèges dans le payement des impôts, indemnités, années de cotisation et retraites (rien qu'à Barcelone l'économie serait d'un demi-million d'euros par mois au minimum).

  • Interdiction de retraites supérieures à la retraite maximale établie pour les autres citoyens et citoyennes.

  • Suppression de l'immunité juridique et de prescription pour les cas de corruption. Mise à pied des politiques corrompus.

 

2 – PLUS DE PRIVILÈGES POUR LES BANQUIERS ET LES BANQUIÈRES :

 

  • Interdiction de quelque type de rachat ou d'injection de capital aux entités bancaires et caisses d'épargne : ces entités en difficulté doivent faire faillite ou bien être nationalisées pour constituer une banque publique sous contrôle social.

  • Restitution transparente et immédiate à l'état de la part des banques de tout capital public donné.

  • Régulation des mouvements spéculatifs et sanctions à la mauvaise gestion bancaire. Interdiction d'investissement dans les paradis fiscaux.

  • Tous les logements saisis par exécutions hypothécaires logeront en régime de loyer social les familles qui en ont été délogées.

 

3 - PLUS DE PRIVILÈGES POUR LES GRANDES FORTUNES :

 

[Il suffirait d'appliquer le 5% de réduction de salaire qui s'est appliqué aux fonctionnaires aux 50 plus grandes fortunes et le problème de déficit de l'État Espagnol se solutionnerait]

 

  • Augmentation du type d'imposition des grandes fortunes et entités bancaires. Elimination des Sociétés d'Investissement de Capital Variable (SICAV).

  • Non au retrait de l'impôt sur les successions. Récupération de l'Impôt sur le patrimoine.

  • Contrôle réel et effectif de la fraude fiscale et de la fuite de capitaux vers des paradis fiscaux.

  • Promotion à niveau international de l'adoption d'une taxe sur les transactions financières (taxe Tobin).

 

Avec l'application de ces trois points on obtient le budget pour solutionner les quatre points suivants. Parce que l'argent ne manque pas, il est évident que la disponibilité économique existe.

 

4 – SALAIRES DIGNES ET QUALITÉ DE VIE POUR TOUT LE MONDE :

 

  • L'économie au service des personnes et pas l'inverse.

  • Etablissement d'un maximum salarial tout comme d'un minimum.

  • Réduction de la journée de sorte que tout le monde puisse profiter, penser et concilier sa vie personnelle avec le travail, sans réduction de salaire. Cette réduction permettra une répartition des tâches qui en finira avec le chômage structurel.

  • Retrait de la réforme des retraites.

  • Sécurité de l'emploi : impossibilité de licenciements collectifs ou pour causes objectives dans les grandes entreprises tant qu'il y a des bénéfices ; fiscalisation des grandes entreprises pour assurer qu'elles n'emploient pas des travailleurs temporaires à des postes qui pourraient être fixes.

  • Reconnaissance du travail domestique, reproductif et de soins.

 

5 – DROIT AU LOGEMENT :

 

  • Expropriation des logements non utilisés qui n'ont pas été vendus pour augmenter le parc public de logements au régime de loyer social.

  • Déclaration des villes comme exemptes d'expulsions et de délogements

  • Pénalisation des pratiques de mobbing (harcèlement immobilier)

  • Dation des logements en paiement pour solder les hypothèques. De manière rétroactive depuis le début de la crise.

  • Interdiction de la spéculation immobilière.

 

 

6 – DES SERVICES PUBLICS DE QUALITÉ :

 

  • Retrait des coupes budgétaires prévues par le gouvernement de la Catalogne. Retrait des plans d'austérité et des coupes budgétaires qui affectent les services publics au niveau de l'état, de l'Europe et mondial.

  • Rétablissement des services qui ont déjà été supprimés dans la santé et l'éducation.

  • Augmentation du personnel de santé et des infrastructures pour en finir avec les listes d'attente.

  • Augmentation du corps professoral et des infrastructures pour garantir le ratio d'élèves par classe, les groupes de dédoublementet les groupes de soutien.

  • Garantir réellement l'égalité des chances pour l'accès à tous les niveaux d'éducation, indépendamment de la provenance socioéconomique. Destiner les aides publiques uniquement à l'éducation publique. Ecole laïque et de qualité.

  • Financement public de la recherche pour garantir son indépendance.

  • Transport public accessible économiquement à tout le monde, de qualité et écologiquement durable (CE POINT EST EN COURS DE DÉBAT)

  • Services publics et gratuits à l'égard de l’enfance et des personnes nécessitant des soins spéciaux.

  • Interdiction de privatiser les services publics.

  • Soumettre notre appartenance à l'OTAN à referendum.

 

7 – LIBERTE ET DEMOCRATIE PAERTICIPATIVE :

 

  • Non au contrôle d'internet. Abolition de la Loi Sinde.

  • Protection de la liberté d'information et du journalisme d'investigation et de son indépendance. Elimination des obstacles légaux qui empêchent le droit d'émission des médias communautaires libres et sans but lucratif. Elimination des monopoles de fait des espaces radioélectriques.

  • Usage de logiciels libres dans les institutions publiques pour les adapter à l'ère digitale à des coûts soutenables.

  • Retrait de l’ordonnance du civisme : retrait de toute ordonnance qui limite les libertés de mouvement et d’expression.

  • Référendums obligatoires et inaliénables pour les questions de grande envergure (y compris les lois organiques et les directives européennes).

  • Elimination des rafles d'immigrés, retrait de la Loi d'Immigration et fermeture des centres d'internement pour étrangers (CIE). Pleins droits aux immigrés.

  • Modification de la Loi Electorale (CE POINT EST EN COURS DE DÉBAT).

  • Etablissement de mécanismes effectifs qui garantissent la démocratie interne dans les partis politiques : listes ouvertes, élection directe des élus (CE POINT EST EN COURS DE DÉBAT).

  • Budgets participatifs approuvés par les citoyens.

 

Ensuite sera faite allusion à la fermeture de certaines industries et corps professionnels. Nous demandons par conséquent la réintégration de ces professionnels ou la reconversion de l'activité industrielle desdits secteurs.

 

 

8 – ENVIRONNEMENT :

 

  • Le système économique ne peut pas être basé sur la croissance indéfinie. Ceci n'est pas durable.

  • Souveraineté alimentaire, développement de l'agriculture des paysans, pas des multinationales.

  • Développement de l'agriculture agro-écologique. Arrêt des OGM, sur la base du principe de précaution jusqu'à ce que les incertitudes sur leurs impacts sur l’environnement et la santé soient résolues. Pour une réforme agraire.

  • Consommation responsable et commerce équitable. Eviter les monopoles dans la distribution en garantissant l'accès à tous les producteurs.

  • Avec toutes ces mesures et d'autres, atteindre des objectifs de réduction de CO2 allant au-delà de ceux du protocole de Kyoto. Pour une véritable justice climatique.